UFR/Chanflor champion du monde 2018 de yole ronde …

UFR/Chanflor a dominé de la tête et des épaules la 34ème édition du Tour de la Martinique des yoles rondes qui se disputait cette année sur la côte Caraïbes. Retour sur cette dizaine victoire au Tour que les robertins ont construit dès les premiers jours.

Un départ tonitruant de UFR/Chanflor

Pas de prologue cette année, les choses sérieuses commencent dès le dimanche, au départ de Schoelcher les seize embarcations doivent rallier le Prêcheur. Le vent est au rendez-vous, l’étape se joue dans la rade de Saint Pierre où les conditions sont particulièrement difficiles. Aux prises avec Somarec/Petit Navire, UFR/Chanflor s’impose finalement. Les principaux favoris se tiennent en une dizaine de minutes. Les robertins remettent ça le lendemain en remportant la seconde étape, une boucle au large du Prêcheur. Une étape marquée par les malheurs de Zapetti/L’Appaloosa qui concède plus une heure à l’arrivée.

Les franciscaines à la peine

Mardi, la flottille reprend la direction de Schoelcher. Le vent souffre toujours aussi fort, à l’instar de Rosette/Orange et de Zapetti/L’Appaloosa, les yoles fortement voilées connaissent de fortunes diverses, les franciscaines coulent et concèdent de précieuses minutes à l’arrivée. Brasserie Lorraine tire son épingle du jeu et remporte l’étape, UFR/Chanflor termine à deux minutes. Le lendemain, les franciscaines ont un sursaut d’orgueil puisque Zapetti/L’Appaloosa remporte la quatrième étape aux Anses d’Arlet. Pas de gros bouleversements au général puisque tous les favoris arrivent dans une fourchette d’une minute trente.

Brasserie Lorraine fait de la résistance

Jeudi, la flottille met vers le cap vers l’extrême Sud, la fameuse étape de montagne où les yoles doivent tirer des bords jusqu’au Marin. Une étape encore meurtrière pour Rosette/Orange et Zapetti/L’Appaloosa qui connaissent de nouveau des malheurs et sont reléguées très loin au classement général. Brasserie Lorraine/Sara Energies Nouvelles remporte sa deuxième victoire d’étape dans ses eaux et reste la seule yole à contester la domination d’UFR/Chanflor qui arrive à quelques encablures. La bonne performance d’Ay Douvan est aussi à noter, la saintannaise se classant régulièrement à des places d’honneur à toutes les arrivées.

Rosette/Orange reprend des couleurs

Vendredi, les valeureux coursiers redescendent vers les Anses d’Arlet. Après un début de Tour vraiment pas à son avantage, les Franciscains de Rosette/Orange redressent la tête et s’imposent lors de la sixième étape, une régate uniquement en vent-arrière dominée jusqu’à Petite Anse par CTDM/EDF. Les franciscains de Jacques Amalir récidivent le lendemain en gagnant à Fort de France. Une étape mortelle  pour Brasserie Lorraine/Sara Energies Nouvelles qui perd complètement pied. Avec plus de 46 d’avance au classement général, plus de suspens, une voie royale s’ouvre à UFR/Chanflor …

UFR/Chanflor en fanfare

Les jeux sont pratiquement faits avant le départ de la dernière étape, deux grandes boucles à réaliser dans la Baie des Flamands. UFR/Chanflor contrôle les opérations sur l’ensemble du parcours et remporte sa troisième victoire d’étape. Avec une grande maitrise et une gestion parfaitement de la régate depuis le premier jour, les robertins ont marqué de leur empreinte cette 34ème édition du Tour de la Martinique. Avec 10 Tours à son actif, Félix Mérine, a une fois de plus démontré qu’il est un fin stratège et surtout un des meilleurs patrons de notre sport national … A l’année prochaine !

2018-08-07T00:41:29+00:00